Articles

Un jour, une question - Jour 2

Image
Deuxième jour, deuxième question :


Question 2 : Comment ressentez-vous, vivez-vous le fait d'être écrivain ?


Bon, cette question concernera plus les lecteurs du blog qui écrivent aussi, mais vous pouvez appliquer cette question à vos domaines d'action aussi : Comment ressentez-vous, vivez-vous le fait d'être comédien, peintre, engagé dans la vie associative, spationaute, passionné de constructions en allumettes ou autre ?

Bref, voici ma réponse :


Je me sens libérée depuis que j'ai quitté ma place de fonctionnaire, je ne suis plus tenue par le devoir de réserve, même si j'ai d'autres devoirs bien sûr : l'honnêteté intellectuelle, le refus de la manipulation, surtout sur de jeunes esprits, restent ma ligne de conduite. Au quotidien, cela est amusant de constater que mes bizarreries, ma vision particulière du monde, comme chacun a la sienne pourtant, sont valorisées par mon statut. "C'est une artiste" est un passeport permanent pour me permettre d…

Un jour, une question - Jour 1

Image
Dernièrement, j'ai été interviewée par une étudiante en littérature, Solène Hervault, que je remercie grandement car ses questions m'ont beaucoup plu. Elles m'ont surtout fait réfléchir !
Du coup, je vous propose, chers lecteurs, de vous les poser aussi ! Voici la première :

Question 1 : Pour vous être écrivain qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que ça signifie pour vous ? Un mode de vie ? Un métier ? Une réflexion ? Un positionnement dans le monde ?

À vos claviers ! Voici la réponse que j'ai faite à Solène, pour ma part :

Cette question est très vaste, je vais user d'idées que j'ai forgées au gré du temps. J'exerce ce métier depuis 10 ans, lorsque mon premier travail a été accepté, mon premier roman a été publié il y a 8 ans. Je pense que l'on est écrivain, de manière large, lorsque l'on finit un travail, qu'il est corrigé et lisible par autrui. Mais je distingue cela de l'écriture professionnelle, qui intervient dès lors que l'…

Moana - histoire d'une renaissance

Image
Voilà, Moana paraît dans sa nouvelle enveloppe ce mercredi 14 mars et je l'ai entre les mains... la couverture est sublime grâce à Adèle Silly et Annie Carbo, l'illustratrice. Je vous laisse juger :

Moana, c'est mon premier roman, mon entrée en littérature. Poussée par Lise Syven et mon mari, j'ai passé 3 ans à l'écrire, de 2006 à 2009, puis j'ai eu la chance de le publier en 2010. Une belle aventure, un beau succès pour ce tome 1, porté par les éditions du Jasmin. Un prix du premier roman avec le CRILJ de l'Ain, des sélections dans d'autres prix et les premières rencontres avec les lecteurs à Tarbes où je retourne cette année, une belle reconnaissance pour une modeste diffusion. Hélas, au bout de quelques mois, le livre n'était plus en librairie, les lecteurs de 14-14 n'en connaissaient même pas l'existence et le tome 3 est passé totalement inaperçu. Bref, ils tombaient totalement dans l'oubli. C'était terrible de voir un tel travai…

Sur 42 jours

Image
Voici une interview à laquelle j'ai répondue pour Florian, un élève de 2nde, qui a décidé de présenter 42 jours, dans sa version dys, lors d'un exposé en français.


Interview réalisée par Florian FERRARINI, Novembre 2017
Votre livre 42 jours publié aux éditions Castelmore avait déjà été publié aux éditions Imaginemos sous le litre Le Manoir en folie. Pourquoi avoir publié à nouveau le livre en changeant le titre?
Mon roman Le Manoir en folie a une histoire un peu particulière, et assez triste : c’est un ami éditeur, Xavier Décousus, qui m’a fait écrire ce roman. Nous avions dans l’idée de faire 2 tomes, le premier correspondant à la première partie de 42 jours. Je l’ai donc écrit et envoyé à Xavier qui me l’a fait retravaillé et corrigé en août 2013. Hélas, en octobre, Xavier a appris qu’il avait une grave maladie et il nous a quitté en décembre. Son ami et collègue, Jean Gomez, lui avait promis qu’il le publierait, ce qu’il a fait en septembre 2014. En 2016, le livre n’étant pl…

Préparer Noël... Les lunes moelleuses

Image
Lunes moelleuses


pâte d'amande : 7 cuillères à soupe de sirop d'agave / 250 g de poudre d'amandes / 10 gouttes d'huile essentielle d'orange
ganache au café : 100 g de chocolat blanc / 5 cl de crème fleurette / 3 cuillères à café de café soluble

Ganache : Faire bouillir la crème, verser le café qui va s'y dissoudre en quelques tours de cuillère, laisser ensuite fondre les carrés de chocolat blanc et lisser tendrement. Réserver pour que la ganache prenne.

Pâte d'amande : faire chauffer le sirop jusqu'aux premiers bouillons et y verser délicatement la poudre d'amandes. Laisser chauffer encore un peu en mélangeant, la pâte va se détacher de la casserole pour épouser la cuillère. Ajouter l'huile essentielle hors du feu, malaxer, malaxer encore... et former une boule que vous allez à présent aplatir avec un rouleau jusqu'à obtenir une galette de fine épaisseur. Découper cette galette en triangles.

Déposer une petite cuillère de ganache à la base de…

Préparer Noël : Les poignées d'amour d'une moelleuse au chocolat

Image
Poignées d'amour


100 g de chocolat noir à 80% de cacao / 5 cl de crème fraîche d'excellente qualité / 1 cuillère à café de gingembre en poudre / du cacao amer pour l'enrobage

Chauffer la crème jusqu'à ébullition, couper le feu et laisser fondre langoureusement le chocolat dans la crème. Mélanger vivement avec le gingembre. Laisser se remettre tranquillement au froid.
Une fois refroidi, saisir le chocolat par petites cuillerées et rouler les boules avec délicatesse avant de les enrober de cacao amer. Déguster lentement pour une soirée épicée avec un riesling bien frais.
(l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, contrairement au chocolat)

Préparer Noël : Les abricots précieux

Image
Pour Noël... voici mes recettes sensuelles au chocolat !

Abricots précieux


15 abricots moelleux / 100 g de chocolat noir  80% de cacao / 10 cl de crème fraîche d'excellente qualité / 2 cuillères à soupe de liqueur de fruit selon vos goûts

Ouvrir une fente dans les abricots, assez large pour y insérer un doigt.
Chauffer la crème jusqu'à ébullition, couper le feu et laisser fondre langoureusement le chocolat en petits morceaux dans la crème. Fouetter vivement avec la liqueur pour obtenir un mélange mousseux. Remplir une poche à douille (quoique moins glamour, un simple sac de congélation dont vous aurez coupé un tout petit coin peut faire office...)
Fourrer sans attendre les abricots moelleux.
(l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, contrairement au chocolat)

Mon p'tit chou, l'important, c'est d'écrire...

Image
Je vais m'agacer un peu. Les sempiternels débats sur l'orthographe m'énervent. Et les voilà qui ressurgissent à l'occasion du questionnement sur l'écriture inclusive. Tout un chacun, du fait de sa maitrise de sa propre langue, se fait Monsieur Jourdain et donne son avis de trublion moyen sur des questions qui le dépassent, sans s'apercevoir qu'il est dans un rapport affectif et identitaire complètement faussé à sa propre langue. Alors écoutons les linguistes. Eux, ce sont des scientifiques. Ils savent de quoi ils parlent en fait. Ils ont passé des années à étudier la langue. Quelques éléments issus de mes propres études (pas besoin de vous donner mon CV, vous savez que je sais de quoi je parle). Références pour les curieux : Daniel Luzzati. Faire évoluer la langue à l'écrit, en essayant de rattraper son gigantesque retard sur les évolutions de l'oral n'est pas un nivellement par le bas. C'est une mesure saine et normale dans toutes les autres…

L'impression d'échapper à quelque chose...

Image
Aujourd'hui... je me suis levée avec une étrange impression, celle de rater... non plutôt d'échapper à quelque chose... une menace sombre et familière... Mais qu'est-ce que c'est ???

J'avais ce sentiment de devoir aller me cacher, de ne surtout pas sortir de sous ma couette, que le danger était là dehors... Je sentais que je ne devais pas mettre le doigt dans l'engrenage sans quoi... ce serait fichu pour des semaines, peut-être des mois !
J'avais le sentiment d'avoir déjà vécu ça trop souvent...

Et là, j'ai réalisé... c'est la pré-rentrée pour les profs !!

Cela fait un bail que cette journée spéciale me file des boutons, mais là... non !

JE NE RENTRE PAS !!!!!

Quand même, je souhaite une excellente pré-rentrée à tous mes collègues enseignants !

Pour ma part, je vais boucler des dossiers pédagogiques, finir de lire le dernier roman de Lise Syven, écrire un bout de Banana Bread et peut-être aussi un peu de mon nouveau projet secret...

Et aussi fai…

A la croisée des mondes

Image
Cette fin d'été me voit encore à ma table de travail : après une semaine délicieuse de pause avec ma très chère Lise Syven (qui, soit dit en passant, mettait la dernière main au très attendu tome 2 de Saving Paradise), j'ai embrayé sur l'écriture. Banana bread m'occupe en ce moment, mais je suis aussi en pleine rédaction de dossiers pédagogiques, dont un sur le grand Philip Pullman... et je ne résiste donc pas à la tentation de partager avec vous un beau passage d'un article du Guardian trouvé dans le Panorama illustré de la fantasy et du merveilleux de André-François Ruaud.

Let's go...
"Parfois, nous découvrons un poète, un peintre, un musicien, qui fait office de clef pour déverrouiller une part de nous-même dont nous ignorons tout. Cette expérience n'a rien à voir avec le fait d'apprendre à apprécier quelque chose que nous trouvions auparavant difficile ou rébarbatif, comme par exemple de nous efforcer consciemment à reconnaître quelque importan…