Aux sources du Manoir, Part one


J'ai annoncé dernièrement la sortie future du roman Le Manoir en folie, chez Imaginemos. Ce sera le 26 septembre 2014 et je tiens particulièrement à ce roman.
J'ai du mal à l'évoquer parce que son histoire est intimement liée à ma relation avec Xavier Décousus, que je traîne derrière moi comme une ombre depuis son décès. Mais je suis en train de travailler dessus (mon roman et cette relation) et cela me semble utile de raconter la genèse de ce texte, puisque le roman vous appartiendra bientôt aussi. Je pourrai passer à autre chose... enfin pas tout de suite, puisqu'après, il faudra attaquer Adèle qui est tout aussi chargée de souvenirs avec Xavier ! Mais une chose après l'autre :


Au printemps dernier, Xavier m'a donc proposé d'écrire un roman
pour sa nouvelle collection chez Imaginemos : il avait déjà prévu des romans de Loïc Léo et Stéphane Tamaillon qui sont sortis à l'automne.

Il en avait aussi parlé à Nadia Coste, Paul Beorn et Agnès Marot. Le principe ? Ecrire un roman de vacances, un de ces romans qu'on lit sur une botte de foin, dans un hamac ou sur la plage quand on a 10 ans. Un roman attaché à une région, un lieu précis, lié à notre enfance. Un roman-enquête, avec du mystère, façon Alice...

Nous en avons discuté tous entre nous : Nadia avait cette belle idée de parler de ses vacances dans une campagne scandaleusement envahie d'insectes, Agnès souhaitait évoquer le manoir de sa grand-mère et ses spectres... elle y a retrouvé des secrets insoupçonnés. Paul voulait situer son action à La Rochelle et comme nous n'allions pas faire doublon, je ne pouvais pas faire de même. J'avais en tête un idée non mûrie depuis quelques semaines, et d'ordinaire, je laisse ces idées prendre leur temps pour se développer. Mais j'étais sûre que ça plairait à Xavier. Je l'ai située au Kerdou, le manoir breton où j'ai passé quelques week-ends petite, et je l'ai proposée à Xavier.

Il m'a dit oui tout de suite, mais il trouvait le sujet trop sombre d'une part et l'histoire difficile à caser en si peu de signes d'autre part. Cependant l'idée lui plaisait tant qu'il m'a proposé de l'écrire sans m'inquiéter de la suite : il suggérerait ce texte à d'autres éditeurs au besoin. Comme je n'étais pas encore très ferme dans mes choix, contrairement à d'habitude, mais que je voulais vraiment être dans la même collection que Paul, Nadia et Agnès, je lui ai fait le pari que j'arriverai à faire une histoire vive et gaie malgré le thème et que ça tiendrait en 150 000 SEC. Cette seconde bravade était assez facile à lancer pour moi, vu que je ne sais pas faire long...

Pour le premier point cependant, c'était plus compliqué et je ne vous en dit pas plus car la solution que j'ai trouvée, ça a été de cacher certains éléments du contexte historique pour ne pas étiqueter le texte d'emblée. L'objectif ? Montrer ce que ressent l'enfant dans cette situation historique précise. Comme lui-même ne comprend pas bien ce qui se passe, vous n'avez pas à le comprendre vous, lecteur, beaucoup plus que lui. Je précise que c'est un roman jeunesse, il est évident que des adultes devineront rapidement le contexte.
Bref, Xavier m'a proposé de lire mon travail au fur et à mesure... L'horreur pour moi ! Je n'avais jamais fait ça, ça me semblait aussi affreux que d'aller à la piscine avec une seule jambe épilée et l'autre toute poilue ! Ou de dévoiler ma culotte de grand-mère au premier rencard...

J'ai fait "oui, oui"...

Mais finalement, je me suis dit que ce serait le bon moment pour oser la culotte de grand-mère : déjà, je me mettais en pyjama (je ne dis pas "à poil" pour éviter les commérages) devant Paul puisqu'on avait commencé à écrire 14-14, je n'étais pas à un dévoilement près ! En plus, je savais que j'allais préparer l'agreg, même si je n'étais pas encore sûre et certaine de vouloir le faire sérieusement... l'agreg, l'écriture avec Paul, la collaboration avec Xavier : 3 défis pour améliorer mon écriture en profondeur !

Le défi était lancé... La suite demain ? Parce que là, je dois corriger ce fameux roman...




Commentaires

  1. Oh, comme je suis contente que tu reprennes ce roman <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comme je suis fière d'être avec toi pour la publication !

      Supprimer
    2. Moi aussi !!! J'ai hâte !

      Supprimer
  2. Tu sais que je t'aime ? Et que j'aime ton Manoir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ça me motive, d'autant que 1/ je t'aime aussi 2/ j'aime tout autant tes Vacances !!

      Supprimer
  3. Oh, très beau projet ! Et ça donne envie de découvrir vos romans à tous <3.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je me dis qu'ils te plairont tous, chacun dans leur genre !

      Supprimer
  4. Oh là là, il faut freiner tes publications, ma PAL explose et en ce qui te concerne, j'ai déjà trois romans de retard :'(

    Je vais mettre le turbo pour écluser tout ça d'ici septembre !

    C'est une super idée, cette collection !

    (Au fait, aller à la piscine avec une jambe épilée sur deux... je suis écroulée de rire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anaïs, tu verras dans l'article du 8 mai que j'ai été aussi prise de court par toutes ces publications rapprochées !

      Supprimer
  5. J'ai hâte de le lire, celui-là !
    Et qu'on dédicace ensemble ! (comment ça, on le fait déjà ? ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ On sera encore plus heureux quand on aura ces deux livres en plus devant nous!!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Les femmes qui lisent sont dangereuses

La carte du tendre