Bienvenue lecteur ami !

Entrez dans mon journal désintimisé, mélange de réflexions, de partages de lectures et de films, d'infos sur mes bouquins, d'âneries aussi...
Créé il y a déjà 7 ans, il a commencé avec mon premier roman, et 10 parutions plus tard, il avait besoin d'un nouveau design, j'espère que vous apprécierez !

Le 10ème petit est paru donc, voici 42 jours, le 4ème de mes romans historiques qui, je crois, fermera la boucle. Commencée avec Paul Beorn, cette balade dans les temps jadis m'a beaucoup apporté depuis 4 ans et je suis heureuse que vous, lecteurs, y soyez si sensibles. En France et dans tant d'autres pays !

Sur la genèse de ce roman, retrouvez mes articles ici et .

Je suis heureuse de le publier, bien sûr, comme tous les autres...
Mais tout de même, celui-ci me remplit particulièrement d'aise. Pourquoi ?

Tout d'abord, j'ai l'impression de rendre justice à Xavier Decousus et Jean Gomez en redonnant vie au Manoir en folie, que j'ai écrit et publié avec eux, qui constitue la première partie du roman. Cela me touche aussi parce que Barbara Bessat-Lelarge, une fois de plus, a su m'aider dans cette métamorphose difficile, tant elle est liée au deuil, encore douloureux, de Xavier. Au final, je crois qu'il serait content de ce texte : il aimait le début, et il voulait la suite... la voilà !

Et puis, dans ce livre, il y a beaucoup de ma famille, en particulier certains de mes anciens, mon arrière-grand-mère (c'est elle sur la photo de l'auberge dans le livre : merci à Fabrice qui s'est démené pour dégotter les droits !), ma grand-tante et surtout mon grand-père. Il y a aussi Kernault, lieu familial aussi pour ma belle-mère et sa famille, à qui je suis heureuse de fournir une madeleine de Proust !

Enfin, 42 jours est l'aboutissement d'un projet littéraire : les 4 romans historiques publiés par

Castelmore forment un tout, une quadrature du cercle... 4 évènements traumatiques qui me semblent avoir, en partie, forgé ce que nous sommes aujourd'hui :
La guerre civile et religieuse dans Adèle et les noces de la reine Margot,
L'affirmation du pouvoir absolu de l'homme sur la femme dans Les Lettres volées,
La boucherie de la guerre de 14-18 dans 14-14,
La collaboration aux génocides nazis par la France de Pétain dans 42 jours.
Je voulais raconter ces tournants de l'histoire aux pré-ados et ados d'aujourd'hui pour les aborder avec de la distance, avec des fictions parfois légères, parfois tristes, mais pas moralisatrices ou militantes. Juste des petites histoires dans la grande Histoire. Je trouve important qu'ils les connaissent, les mettent en question et se servent de tout cela pour leur propre plaisir et leur formation intellectuelle. Pour aller lire d'autres livres, surtout !!

Bref, à l'image des vieux fous du manoir qui se prennent pour des personnages historiques dans 42 jours, ma parole n'est pas très sérieuse, parfois bizarre, le plus souvent métaphorique, mais elle n'en est pas moins réfléchie.

Mes vieux fous sont comme Mémine dans ma trilogie de SF, et comme moi, de vieux radoteurs qui essayent de partager ce qu'ils ont à offrir en jouant aux équilibristes pour plaire aux jeunes gens du nouveau millénaire.

Commentaires

  1. Très chouette, ce nouveau design !!!

    RépondreSupprimer
  2. Pareil que Nadia, j'approuve complètement ce nouveau design, beaucoup moins austère. :)
    Sinon, de mon côté, j'attends toujours que ma jeune voisine me rende Adèle... je ne sais pas si je ne vais pas plutôt lui offrir et m'en racheter un exemplaire, à force.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Les femmes qui lisent sont dangereuses

La carte du tendre